La plupart du temps, les bouteilles de vin peuvent contenir 75 cl. Elles sont grandes et fines, avec des épaules, des fonds plats ou des épines. Elles peuvent parfois être décorées d’armoiries, de sculptures. Elles sont toutes différentes, mais toutes ont pour fonction principale de conserve le vin, rouge, blanc ou rosé.

L’amphore, l’ancêtre de la bouteille

 

bouteilles
Des millions de ces dignes héritières des amphores, pichets, gourdes en cuir et en étain sont produites. De plus, même si les Romains ont inventé le verre soufflé qui était initialement très rare et cher, on doit la démocratisation de la bouteille de vin en verre à nos voisins britanniques et leurs fours à charbon (leur envie de vin y est aussi pour quelque chose). En effet, les Anglais, n’étant pas vignerons, ils recevaient leur vin dans de grands fûts, ce qui ne facilitait ni la conservation du produit ni son transport. Ainsi, d’un point de vue pratique, la vente d’embouteillages par la Manche est née au XVIIIe siècle. Les premiers Français à en profiter furent, sans surprise, les Champenois, qui comprirent rapidement qu’il fallait aussi noircir le verre pour lutter contre les rayons ultraviolets, premiers ennemis du champagne en bouteille.

 

 

 

 

Très vite la bouteille en verre s’est répandue partout, et très vite, chaque région, chaque nom a pris ses formes particulières, pour plus ou moins de raisons. Certaines bouteilles sont même strictement réglementées dans le cahier des charges de certaines appellations. Cependant, elles ont des points communs : elles ont toutes une bague, un goulot, un fût et un fond, souvent avec une piqure (un creux au fond de la bouteille). Bien sûr, ces règles communes varient d’une bouteille à l’autre. Passons en revue les différentes formes de nos bouteilles françaises.

bouteilles
Différents types de bouteilles
La Bourguignonne
C’est la bouteille française par excellence, dans cette bouteille on met tout le Chardonnay du monde, avec un col fin, des épaules basses, un fût large et court et un fond bien formé.
La Champenoise
Forme bourguignonne, poids variable, beaucoup plus lourd que n’importe quelle autre bouteille.
La Bordelaise/Frontignan
Peut-être la bouteille la plus célèbre et la plus répandue au monde, Bordeaux a un goulot fin et court, un fût cylindrique de taille moyenne, un mordant plus ou moins important. Son trait distinctif est les épaules hautes et marquées. Ces derniers servent à retenir les éventuels dépôts au service du vin, traditionnellement présents dans les cépages Merlot ou Cabernet Sauvignon.
La Rhodanienne
Comme beaucoup d’autres, d’inspiration bourguignonne, avec un fût un peu plus large lui donnant un air de bon vivant. A Châteauneuf-du-Pape, la zone d’appel permet même d’apposer sur la bouteille le blason de la commune, signe destiné à inspirer la qualité.
La Provençale
Ce sont peut-être les plus originaux, probablement comme une sorte de promotion dans une région qui produit presque exclusivement des vins rosés dont l’image est moins noble que le rouge ou le blanc. Il existe 2 formes « traditionnelles » de bouteilles provençales, la flûte corset, qui, comme son nom l’indique, ressemble à un corps aux formes généreuses courbées en corset, et la Côte-de-Provence, dont le fond de fût est plus large que le reste de la bouteille. Il n’y a aucun aspect pratique dans ces formes individuelles, c’est pourquoi on retrouve souvent des vins de la région dans des bouteilles bordelaises plus élégantes !
La Val de Loire/Ligérienne

De forme assez classique, elle s ’apparente à une bourguignonne avec un fût plus fin. Le blason du Val de Loire trouve traditionnellement, une place d’honneur, gravé, sur le flacon. Dans le Muscadet, on a même créé une bouteille réservée uniquement à l’appellation Muscadet sur Lie ; réservée mais pas obligatoires. Un peu plus longue que la Val de Loire classique, y sont gravés une petite vague ainsi que la citation « Sur Lie ».

Le clavelin du Jura

62 cl ! C’est la règlementation. L’exception qui confirme la norme européenne, qui elle, ne voudrait que des bouteilles de 75 cl. Le Clavelin du Jura, flacon classique des vins jaunes, petit, les épaules et le fût bien larges, a su garder sa petite contenance, représentative de la perte de vin encourue au cours de son long élevage de 6 ans et 3 mois sous voile de levures.

La flûte Alsacienne

Longue et toute en finesse, elle est obligatoire pour s ’ appeler Vin d’Alsace. On ne la trouve nulle part ailleurs, sa particularité étant son fond tout plat. Ce détail qui prouve bien que la piqûre, plus ou moins importante selon les bouteilles, n’est papas un gage de qualité, beaucoup de vins d’Alsace étant bien sûr excellents !

Chez Europackwine nous avons conçu un emballage polyvalent qui s’adapte à la plupart des formes de bouteilles, en effet notre réceptacle en polystyrène prend la forme de la bouteille tout en la protégeant au maximum.

Retrouvez nos produits Europackwine

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.